Le Groupe

 

 

 

Marseille l’éclectique, recèle souvent des trésors insoupçonnés. Les médias en font la capitale du rap, du football et du bling-bling de quartiers qui jouent de la kalash. Mais Marseille peut offrir autre chose, une musicalité autre. Un son pur. Une qualité venue s’imposer avec des années de travail. Quelque chose de plus profond, qui vient s’accumuler depuis des décennies de scènes et de concerts et d’écoute. Marseille peut avoir le Blues. Un blues comme le bleu de son ciel parfois entaché de nuages gris ou parfois éblouissant. Peu d’endroits, peu de lieux, peu de scènes exploitent ce potentiel musical sur cette ville. Autour d’une volonté de donner autre chose à entendre, le Massilia Blues Band est né. Composé du meilleur de la scène blues de Marseille, et comme fer-de-lance on y trouve le volcanique Philippe Troisi à la guitare qui retourne à sa source, accompagné de la voix puissante de Mylène Del Biondo. Sur scène, Philippe Troisi s’impose, comme le Parrain du blues marseillais, une reconnaissance justifiée après une si longue carrière. On savoure aussi les talents de l’impassible Jean-Michel Mazzella à la basse, de Jean-Philippe Meresse à la batterie et de Cédric Milard au clavier.

 

Ce groupe à peine naissant embrase les scènes avec son répertoire puisé dans la tradition du blues. Un concert, des vidéos et les internautes affluents jusqu’en Belgique où une station radio nationale en parle. En italie, une mini-tournée est prévue dans le Pièmont. Nul n’est prophète dans son pays.

Mississippi from Marseille, où la terre est en friche, où bien des graines doivent être plantées pour y cueillir ce blues massaliote. La terre y est bonne il ne reste plus qu’à semer. On y entendra volontiers des standards comme Lonely Avenue, Start it up, Further on up the road. Des compositions sont aussi présentes comme « Le parrain sous le soleil » tirée de la bande originale du film de Lorenzo Ferrigno « Un noir sous le soleil» où Troisi et Del Biondo sont au casting. En plus de la scène, le groupe prépare son premier album qui sortira le 1er avril prochain. Et comme on dit à Marseille, ça va être une tuerie…

 

Les membres du groupe
 
Philippe Troisi (Guitare)
Aprés avoir exploré le jazz, le flamenco ou le rock, Philippe Troisi excelle dans le blues avec le groupe Massilia Blues Band. Ce fils d'immigrés napolitains, arrivés au début du siècle dernier à Marseille, grandit dans les quartiers nord où il s'est imprégné de courants musicaux multiculturels. Il commence ses premiers concerts en 1977 avec QUARTIERS NORD, le groupe de rock phare de la région, et jusqu’en 1983 le groupe fait de très nombreux concerts et enregistre trois albums. Dans son parcours musical il côtoie avec succès la classe de jazz du CNR de Marseille, joue dans de multiples formations et productions aussi étonnantes sur scène que Quartiers Nord, Dee Dee Bridgewater et Luciano Pavarotti ou Marcel Dadi. Il compose aussi pour le cinéma avec les B.O des films de Philippe Carrese.

 

Mylène Del Biondo (Chant)
Née dans une famille de musiciens, guitariste classique à la base, elle apprend le piano, l’orgue à l’école de Musique de sa grand-tante Mme Stephan à Salon de Provence. Elle compose plusieurs chansons et très vite et se rend compte que le chant reste sa passion depuis toujours, surtout en dirigeant en tant que chef de chœur plusieurs chorales locales. C’est ainsi qu’elle intègre la classe de chant lyrique de l’école de musique de Berre l’Etang avec Anne Laure Alexander pour travailler la technique. En 2009 elle réussit le casting de « N’oubliez pas les paroles » sur France 2 avec Nagui et son passage télévisé est un grand succès. Très vite, elle est remarquée par le groupe de jazz local (Eclipse Jazz Band) sous la Direction de Philippe Troisi et chantera dans toute la région pendant deux ans avec cette formation. Philippe Troisi lui proposera un duo (Duo Orrizonte) qui fera le bonheur des scènes , radios et télés locales (Radio JM, Web TV 13, Chérie FM…). Elle est aussi la chanteuse du groupe de blues local « Les Fantastiques sauf un » avec Jean-Michel Mazzella et Philippe Troisi, et du groupe de funk « The GB’S ». Parallèlement elle crée son propre spectacle « aux sons d’hier et d’aujourd’hui » qui fait le bonheur de nos anciens dans plusieurs régions et chante au côté de Richard Lesage dans des spectacles music-hall comme « Hommage aux Carpentiers ».

 

Cédric Milard (Clavier)
Depuis une vingtaine d’années, Cédric Milard écume les studios d’enregistrement, les salles de concert et les plateaux de télévision. Il partage la scène avec notamment Lalo Schifrin, Cali, Olivia Ruiz, Pierre Perret, Axel Bauer et beaucoup d’autres artiste de la scène française et internationale. Depuis 2004, il est le pianiste du groupe de rock Blankass. De formation classique, il étudie l’harmonie, le contrepoint et la battue et compose des chansons, notamment pour Blankass, et des œuvres instrumentales pour différents supports (théâtre, cinéma, publicité, médias…)Sa musique se retrouve dans des projets divers et éclectiques, comme des courts métrages, notamment de Laurence Briata, Eddy Creuzet ou David Zaoui, des émissions de télévision pour LCM, France Télévision ou TVE (Espagne), des films d’animation ou des supports commerciaux et sportifs. Compositeur « attitré » de Gilles Azzopardi, il signe la plupart des bandes originales de ses pièces, et en joue certaines en live au piano. Fou de théâtre, il est aussi comédien et se produit dans la troupe de Gilles Azzopardi « Les Spécimens ».

 

Jean Michel Mazzella (Basse)
Très jeune, il gratte la guitare, joue et chante dans des groupes locaux et se produit sur les scènes locales près de Marseille et d’Aix en Provence. Après une formation de guitariste classique pendant plusieurs années avec Christian Mazzella, il étudie la basse à l’école de musique de Berre l’Etang avec Serge Champetier. Très vite, dans cette école, il intègre les ensembles musicaux comme le groupe de funk THE GB’S et l’atelier de blues (groupes formés essentiellement d’élèves musiciens de l’école). Très remarqué par Philippe Troisi, il devient très vite un pilier du groupe local de blues « Les Fantastiques sauf un ».

 
Jean-Philippe Meresse (Batterie)
Batteur aux multiples influences même si JP est avant tout un batteur de blues et de blues rock. il possède une grosse expérience de la scène et du studio qu'il a acquise avec les nombreux artistes et les groupes avec lesquels il a travaillé. Etudes musicales de 1980 à 1983 : conservatoire de Marseille, classe de Jazz et de Percussions classiques. Années 80 John Eddy Milton et Les Parcmètres (rock & roll) Orchestres de variétés. Années 90 Key Largo (covers rock 80's) Quartiers Nord (hard rock) The Torpedoes (pub rock) Années 2000 à nos jours Jean Gomez trio (rythm & blues) Lizzie Gayle Blues Band (blues rock) Vedas (pop 60's) The Gravediggers (hill country blues) The Spyders from Marseille (rock n' roll) Tribute Bob Dylan (folk-rock).